Décoration
Ombrage En-Tête
Masquer l'Activité
Discussions
Actualitès
Articles
Dernières Discussions
Dernières Réponses
Dernières Actualitès
Dernières Mises à Jour
Dernières Réponses
Derniers Articles
Dernières Mises à Jour
Dernières Réponses
Pub Almuric

Article

Répondre

Critique de "Conan : Sur les traces du Barbare"

Article de Asavar
Posté le dim. 01 juin 2014 à 14H38 (Edité par Patrice Louinet le lun. 02 juin 2014 à 15H57)

Phénomène Après presque sept mois de reports successifs (rappelons que l’ouvrage était annoncé pour la fin octobre 2013 en première date par l’éditeur), voici enfin arrivé en version française l’ouvrage de Paul M. Sammon paru en 2007 aux Etats-Unis.

En premier lieu, nous pouvons dire que l’attente était justifiée. Nous nous trouvons avec un bel objet entre les mains, retraçant l’histoire du personnage emblématique de Howard de ses origines à nos jours. Après une biographie du Texan nous narrant les différentes étapes de la création du personnage, nous entrons dans le vif du sujet avec le destin qui attendait Conan. Cela fut dû aux fans qui désiraient voir d’autres aventures du Cimmérien. Nous voyons comment le personnage de Howard fut repris et pastiché avec plus ou moins de réussite par de nombreux auteurs et comment il vit son image arriver sur d’autres supports tel les comics et les films.

L’un des points positif de l’ouvrage est de donner une courte biographie des personnes qui jouèrent un rôle important dans la "carrière" du personnage de Howard, que ce soit les auteurs, les éditeurs ou les illustrateurs. Cela permet au néophyte de ne pas se perdre sous une avalanche de noms. Nous pourrions regretter le manque d'objectivité de Paul Sammon qui place par exemple Glenn Lord et Sprague de Camp sur le même plan, mais ceci est en fait tout à son honneur car le but premier de son ouvrage est de faire découvrir les différentes facettes du Cimmérien et les différentes personnalités ayant gravité autour. Nous avons aussi, de temps à autre, une fiche récapitulative revenant sur les titres publiés chez un éditeur ou approfondissant un point vu un peu plus tôt. Cela nous permet d’avoir des bibliographies classées par éditeur.

Nous ne pouvons pas parler de ce livre sans parler de l’objet en lui-même. Au format « beau livre », le papier glacé sur lequel il est imprimé accueille de nombreuses illustrations et photos, à commencer par la couverture signée Frazetta. Nous avons droit, tout au long de l’ouvrage, à plusieurs illustrations magnifiques des artistes qui se sont frottés à ce personnage emblématique de la Fantasy, de Margaret Brundage à Cary Nord en passant par Frazetta, Windsor-Smith, Gary Gianni ou Buscema, entre autres.

Voici donc un titre qui plaira aux amateurs, tant en raison de son contenu et des informations qu’il contient que dans la présentation de l’objet en lui-même.


 
Réponse postée le lun. 02 juin 2014 à 00H14 #1466
Hyarion Membre Avatar Hyarion

Merci pour ce compte-rendu.

Je ne connais pour le moment que la version originale du livre en anglais.
Dans mon souvenir, il me semble que Paul Sammon se veut effectivement assez neutre par rapport au rôle qu'ont joué les divers participants à l'aventure éditoriale du personnage de Conan. S'agissant de Lyon Sprague de Camp, Sammon signale tout de même à un endroit de l'ouvrage, si je me souviens bien, la manie qu'avait ledit De Camp de juger les autres écrivains à partir de critères personnels comme si ceux-ci étaient censés être la norme, et je trouve cela très juste, car c'est notamment cela qui tend à rendre les analyses de De Camp parfois pénibles à lire, dans la mesure où on sent derrière comme une sorte de complexe de supériorité assez désagréable, même si le propos peut être instructif par ailleurs (cf. Les Pionniers de la Fantasy, notamment).

Cordialement,

Hyarion.

“Civilized men are more discourteous than savages because they know they can be impolite without having their skulls split, as a general thing.”

— The Tower of the Elephant, 1933

Réponse postée le lun. 02 juin 2014 à 09H36 #1467
Darsh Membre Avatar Darsh

"Nous pourrions quand même regretter le manque d'objectivité de Paul Sammon"
"mais cette objectivité est tout à son honneur"

Pas très cohérent tout ça !

Réponse postée le lun. 02 juin 2014 à 10H26 #1468
Asavar Membre Avatar Asavar

Oups en effet Darsh je voulais dire neutralité.

A Hyarion : En effet, il le signale. Il dit aussi que c'est un acteur "controversé" surtout pour la nouvelle vague d'amateurs de Howard (à partir des années 80). Mais lui même ne dit jamais ce qu'il pense personnellement et je trouve ça plutôt bien de sa part. Ça laisse le choix au néophyte de se faire sa propre opinion.
En ce qui concerne "Les pionniers de la Fantasy", je l'ai aussi lu et je trouve que notre ami de Camp est assez condescendant envers les auteurs qu'il cite. Et j'adore la préface de son acolyte Lin Carter qui lui jette des fleurs par tractopelles ^^

"Men shall die for this"

Réponse postée le lun. 02 juin 2014 à 15H58 #1469
Patrice Louinet Administrateur Avatar Patrice Louinet

Texte légèrement modifié. Merci à l’œil de lynx de Darsh!

Réponse postée le mar. 03 juin 2014 à 11H42 #1478
paul muab'dib Membre Avatar paul muab'dib

et puis merci pour la critique.

Réponse postée le ven. 20 juin 2014 à 01H13 #1599
Ossian Membre Avatar Ossian

Merci pour cette critique. J'ai lu les trois quarts de ce livre et voici quel est mon sentiment ou plutôt quels sont mes sentiments. Tout d'abord, il s'agit effectivement d'un beau livre luxueux bénéficiant d'une mise en page très agréable et d'articles très intéressants et bien documentés. Le livre raconte l'évolution du personnage de Conan de sa création à maintenant et au travers des différents médias qui ont contribué à le populariser. La première chose que l'on peut constater au fil des pages, c'est que ce chemin fut particulièrement tortueux et jalonné d'artistes très talentueux et de profiteurs de tous poils.
Comme le dit Hyarion, Paul SAMMON se veut assez neutre par rapport au rôle qu'ont joués les différents protagonistes dans l'histoire éditoriale de Conan. Mais assez neutre ce n'est pas totalement neutre. L'auteur revient assez souvent sur la "contribution à l'héritage de Conan" très controversée de Sprague de Camp. Il relate les accusations faite à de Camp en écrivant : "à savoir qu'il déformait l'oeuvre originale de Howard par appât du gain.". Ce qui m'a un peu gêné par contre, c'est quand il parle des puristes d'Howard qui s'indignaient d'un tel procédé. Mais pourtant il n'est besoin d'être "puriste" pour condamner un procédé qui consiste à modifier et charcuter une oeuvre originale, et ce quel que soit l'auteur. J'ai trouvé aussi que le choix des illustrations n'était pas toujours heureux. Mise à part une peinture assez sympa de John Buscema, je trouve qu'on y trouve peu d'illustrations et assez quelconques de cet artiste. Tout comme une illustration plutôt moche de Norem qui pourtant a parfois réussi quelques couvertures dynamiques. Cela dit, on y trouve aussi de superbes illustrations, notamment bien sûr de Frazetta.
SAMMON fut chargé à une époque de faire la promotion du premier film de Conan puis du deuxième. Je me disais donc qu'on n'allait pas avoir une critique très négative de Conan le Destructeur. Pourtant, sans traiter le film de navet, il parle de "la nature problématique du film" et histoire de bien enfoncer la lame il relate ce qu'avait dit Edward Summer, l'un des responsables des deux films : "En plus, Stanley Mann avait été recruté littéralement à la dernière minute pour réécrire le scénario en fonction du budget, sans quoi Dino ne voulait pas donner son feu vert. Et Fleisher a eu bien trop peu temps pour préparer le film."

Pour conclure, je ne regrette absolument pas cette acquisition. La lecture est plaisante et j'y ai appris pas mal de choses.

Réponse postée le ven. 20 juin 2014 à 01H38 #1602
Asavar Membre Avatar Asavar

Merci Ossian pour ton avis :-D
Pour ma part, même si je suis d'accord sur le fait de détourner et charcuter l'oeuvre d'un auteur, quand il dit "Puriste", je pense qu'il voulait plutôt faire allusion à la nouvelle vague d'amateurs d'Howard apparu dans les années 80 voulant retourner à la source de ce qu'est le personnage de Conan car ne supportant plus les pastiches contrairement à ceux qui se fichaient un peu de l'origine du personnage et qui ne cherchaient pas d'ou il venait.
Pour les films, j'ai aussi eu un peu peur que Sammon les encense en découvrant qu'il avait été sur les deux films mais finalement, il reste tout aussi neutre que pour le reste du livre, ce qui est plutôt bien.

"Men shall die for this"

Réponse postée le sam. 28 juin 2014 à 01H02 (Editée par arruziel le sam. 28 juin 2014 à HH50) #1707
arruziel Membre Avatar arruziel

Ne faudrait-il pas mieux pour éviter les risques de confusions que plusieurs personnes n'utilise pas le même dessin pour leurs avatars ?

ici par exemple nous avons sur ce post trois membres qui utilisent la même illustration comme avatar (un dessin d'El Borak une photo de Howard), Asavar, Ossian et Darsh. Si on ne fait pas attention on pourrai croire qu'il s'agit de la même personne qui intervient a répétition ?


PS : 28/06 à 7h55 il semble que Asavar est lu mon message depuis et ai décidé de changer l'image de son avatar

By This Axe I Rule (King Kull). Robert E. Howard

Réponse postée le sam. 28 juin 2014 à 14H36 #1708
Asavar Membre Avatar Asavar

Bah c'est surtout l'avatar de base du site.
Perso je ne trouvais pas d'image assez petite. J'ai changé mon avatar quand j'en ai trouvé une.
Et ce n'est pas El Borak, c'est une photo de Howard ;-)

"Men shall die for this"

Réponse postée le sam. 28 juin 2014 à 15H48 (Editée par arruziel le sam. 28 juin 2014 à HH34) #1710
arruziel Membre Avatar arruziel

@ Asavar
Il suffit d'avoir un programme de traitement d'image et il y en a des gratuits que l'on peu télécharger sur le net et de réduire avec et facilement la taille de n'importe qu'elle illustration et même les programmes qui en principe ne font que de l'affichage et du classement d'images possèdent très souvent quelques options de modifications d'images comme la taille, les formats, amélioration de la netteté et des couleurs etc...
Si je ne me trompe pas car je suis pas très doué en informatique le programme Paint inclus dans Window permet de modifier les tailles des images sans avoir besoin d'aucun autre programme.

Oui tu a raison je n'avais pas fait attention qu'il s'agissait de Robert Howard avec un sabre à la main, l'image étant très petite on distingue mal les traits, je croyais qu'il s'agissait d'El Borak tenant un sabre. Mais comme Howard s'imaginais qu'il était certains des personnages qu'il créait et particulièrement de Francis Xavier Gordon dont les aventures se passe pratiquement à la même époque que celle d'Howard on peut dire que je me suis seulement trompé qu'à moitié.

Tu a choisie pour ton Avatar une belle image de Solomon Kane qui reçoit de N'Longa le bâton magique qui lui sauvera la vie à plusieurs reprise, il s'agit d'un des dessins de Michael Peters qui illustre la nouvelle "Les Collines des Morts (The Hills Of The Death Dead)".

@ Patrice
Je suis pas très doué en anglais mais si l'on traduit textuellement le titre original de la nouvelle cela ne donne-t-il pas Les Collines de la mort ? c'est d'ailleurs de cette façon que l'avait traduit François Truchaud or tu a choisie toi de le traduire par Les Collines des Morts, je suppose que tu a surement une bonne raison pour cela, peut tu nous en expliquer la raison ? Cela m'intéresse de connaitre le pourquoi de cette différence d'interprétation du titre de cette nouvelle.

By This Axe I Rule (King Kull). Robert E. Howard

Réponse postée le sam. 28 juin 2014 à 16H59 #1711
Patrice Louinet Administrateur Avatar Patrice Louinet

Parce que la nouvelle ne s'intitule pas "The Hills of the Death" (ce qui serait incorrect"), ni même la forme correcte: "The Hills of Death", mais "The Hills of the Dead", qui se traduit par "Les Collines des Morts" ou "peuplées par les morts".

Réponse postée le sam. 28 juin 2014 à 17H34 (Editée par arruziel le sam. 28 juin 2014 à HH07) #1712
arruziel Membre Avatar arruziel

OK merci, autant pour moi, je devient vraiment étourdie avec l'âge étant plus jeune on me considéré comme quelqu'un d'observateur qui remarquait des détails que les autres ne voyaient pas.


By This Axe I Rule (King Kull). Robert E. Howard

Réponse postée le dim. 29 juin 2014 à 01H37 #1715
Asavar Membre Avatar Asavar

Pour répondre à ta question, c'est effectivement une illustration de Michael Peters pour The Hills of Dead. En premier lieu parce que j'adore Solomon Kane (ce que tout le monde a dut déjà remarquer ^^) et particulièrement le personnage de N'longa (seul personnage récurent) et cette nouvelle.

"Men shall die for this"

Réponse postée le dim. 29 juin 2014 à 02H41 (Editée par arruziel le dim. 29 juin 2014 à HH42) #1716
arruziel Membre Avatar arruziel

Cette nouvelle à était adapté en BD par Marvel en deux partie dans
- Kull And The Barbarian N°02 05/75 "The Hills Of The Dead" 10 pages par Roy Thomas/ Alan Weiss et Neal Adams / Neal Adams
- Kull And The Barbarian N°03 09/75 "Into The Silent City" 13 pages par Roy Thomas / Alan Weiss / Pablo Marcos

mais seul la 1ère partie à était traduite en France dans L'Echo des Savanes Spécial USA N°09 10/78

By This Axe I Rule (King Kull). Robert E. Howard

Réponse postée le ven. 04 juil. 2014 à 11H14 #1767
arruziel Membre Avatar arruziel

@ Asavar
"Pour répondre à ta question, c'est effectivement une illustration de Michael Peters pour The Hills of Dead. En premier lieu parce que j'adore Solomon Kane (ce que tout le monde a dut déjà remarquer ^^) et particulièrement le personnage de N'longa (seul personnage récurent) et cette nouvelle. "

Il ne s'agissait pas d'une question mais d'une affirmation. Je reconnais facilement le style de Michael Peters au premier coup d'oeil, très caractéristique, je n'avait absolument aucun doute quand au nom de l'auteur du dessin utilisé pour ton avatar.

By This Axe I Rule (King Kull). Robert E. Howard

Réponse postée le ven. 04 juil. 2014 à 12H50 #1768
Asavar Membre Avatar Asavar

Mon propos était de dire la raison pour laquelle j'avais choisi cette image. Si tu penses que je remettais en cause ce que tu disais à un moment ou à un autre, ce n'était pas du tout le cas :-)

"Men shall die for this"

Réponse postée le ven. 04 juil. 2014 à 20H29 (Editée par arruziel le ven. 04 juil. 2014 à HH32) #1770
arruziel Membre Avatar arruziel

Non aucun problème, pas de soucis se n'est pas ce que je pensais, il y seulement que quand on pose une question c'est qu'on est pas sur de soi et que l'on a un doute, que l'on demande à la personne interrogé qu'elle confirme nos propos par une réponse positive.
Ce n'était pas le cas, j'étais sur non seulement du nom de l'auteur du dessin mais aussi de la nouvelle de Howard que ce dessin illustrais et pour moi cela fait une grande différence.


By This Axe I Rule (King Kull). Robert E. Howard

Réponse postée le ven. 04 juil. 2014 à 21H08 #1771
Asavar Membre Avatar Asavar

Okay ma faute, c'est moi qui me suis mal exprimé :-D

"Men shall die for this"

Réponse postée le jeu. 17 juil. 2014 à 19H50 #1847
Pallantides Administrateur Avatar Pallantides

Un très bel ouvrage qui a au moins le mérite de remettre un certain nombre de choses à leur place pour ceux qui ne connaissent pas encore le personnage de Conan (ou uniquement son image d'Epinal) et qui, à mon sens, ne peut que donner furieusement envie de se plonger illico dans les textes originaux d'Howard.

J'apprécie en tout cas que soit ici clairement explicite cette volonté qui a grandit et qui, manifestement, est en train d'aboutir de vouloir redonner à l'oeuvre (souvent malmenée) d'Howard la place qu'elle n'aurait jamais dû quitter.

Conan est un fer de lance, il est malheureusement l'arbre qui cache la forêt à beaucoup trop de néophytes.

"À douze ans, grogna FitzGeoffrey, j'étais livré à moi-même, [...]. J'étais vêtu de peaux de loup, pesais non loin de quatre-vingt-dix kilos et j'avais déjà tué trois hommes". - Robert E. Howard, Les Faucons d'Outremer, 1931

Réponse postée le dim. 27 juil. 2014 à 00H36 #1896
Argentium Thri'ile Webmaster Avatar Argentium Thri'ile

Malgré les réserves que j'ai toujours porté à notre ami cimmérien - et que Patrice m'a toujours reproché - je suis tombé pas accident dessus lors d'une visite de détente à Aix en Provence et n'ai pas pu m'empêcher d'en faire l'acquisition.
Ce qui n'a pas été souligné dans les précédents commentaires, c'est que le volume en question constitue tout de même un bien bel objet livresque.

Je tenterais de me fendre d'un petit commentaire après lecture...

Réponse postée le sam. 06 sept. 2014 à 22H17 #2047
Buliwyf Membre Avatar Buliwyf

Très bon livre dans l'ensemble. La dernière partie (les jeux vidéos) semble un peu expédiée mais personnellement c'est ce qui m'intéresse le moins.
J'aurais aimé quelques pages de plus concernant les adaptations ciné, surtout que l'auteur y a participé. Mais là c'est le grand fan du film qui parle!
De même pour les fanzines Howardiens présentés, les quelques lignes accordées à chacun m'ont laissé sur ma faim.
Par contre les illustrations sont très belles. Un livre à posséder et à ranger à côté des autres de votre collection sur REH (même si ce sera pas facile vu sa taille!).

Répondre

Statistiques

A l'heure actuelle, le site existe depuis 05 annees, 2 mois, 14 jours, 18 heures, 36 minutes, 23 secondes

Le site compte actuellement 222 membres (171 inscrits et 51 en attente de validation).

Le dernier membre est Itaï qui s'est inscrit le ven. 06 avril 2018 à 10H19.

Il y a actuellement 4853 messages postés en forums.

Le site propose actuellement un total de 260 Discussions, 244 Actualitès et 32 Articles.

Ombrage Pied de Page
Conditions d'utilisation du site : Copyright ©2013 RobertEHoward.fr - Tous droits réservés - Conception Internet : The Two-Gun Art