DĂ©coration
Ombrage En-TĂŞte
Masquer l'Activité
Discussions
Actualitès
Articles
Dernières Discussions
Dernières Réponses
Dernières Actualitès
Dernières Mises à Jour
Dernières Réponses
Derniers Articles
Dernières Mises à Jour
Dernières Réponses
Pub Almuric

Article

RĂ©pondre

"Iron Shadows" - Interview Exclusive Kit Mallet

Article de Argentium Thri'ile
Posté le mer. 08 avril 2015 à 23H16

La version française

(Scroll down to second page for English version)

Film Iron ShadowsNous vous l'avions promis, la voilà! Pour notre seconde interview, nous avons pu recueillir les propos du réalisateur du film en personne, M. Kit Mallet. Peu de gens sont au courant de ce que vous allez apprendre dans les minutes qui viennent. Merci à lui pour ces confidences et sa disponibilité.


Robert-e-Howard.fr : Kit Mallet, pouvez-vous vous présenter ?

Kit Mallet : Je suis le réalisateur de Iron Shadows. J’ai débuté dans l’industrie du cinéma en 1989. pendant toutes ces années, j’ai travaillé plus de 5000 jours pour à peu tous les studios et toutes les maisons de production, dans une dizaine de pays allant du Mexique à la Russie. Je faisais principalement des cascades et de la direction de cascadeurs jusqu’au jour où j’ai travaillé sur le film 300, après quoi je me suis mis à la réalisation en tant que réalisateur de seconde équipe.
J’ai subi un grave accident en 2009 sur le tournage de The A-Team. J’ai échappé de peu à la mort, en me brisant le cou lors d’une chute vertigineuse. Au même moment, j’ai mis au point et conçu ce qui est sans doute le système d’assemblage permettant de filmer en relief (et avec une qualité cinéma) le plus léger du monde.

Robert-e-Howard.fr : Êtes-vous à l’origine du projet Iron Shadows in the Moon ?

Kit Mallet : Je n’étais pas là au début. J’ai été approché par George Tan il y a de nombreuses années pour différents projets dans lequel j’étais en charge des cascades. Il avait beaucoup aimé 300, et nous étions en contact régulier. Environ un an avant le début du tournage de Iron Shadows, il m’a demandé si je voulais réaliser le film et a suggéré de le tourner en 3D, ce qui permettrait à ma nouvelle technologie de faire ses preuves.

Robert-e-Howard.fr : Depuis combien d’années êtes-vous fan de Howard et/ou de Conan ?

Kit Mallet : Ayant grandi dans les années 70, j’étais plus qu’évidemment un fan de comics et de Conan. J’avais 12 ans quand Conan le Barbare est sorti au cinéma, et je suis devenu fan du film. C’est sans doute ce film qui m’a donné envie de faire des cascades ; il se trouve d’ailleurs que j’ai fini par être la doublure d’Arnold pour certaines séquences dangereuses au cours de sa carrière. Après m’être familiarisé plus avant avec les nouvelles originales de Howard, il est devenu évident qu’il fallait adapter ces récits au cinéma.

Robert-e-Howard.fr : Pourquoi avoir choisi ce texte en particulier ? Peu de gens diraient que c’est leur histoire de Conan préférée…

Kit Mallet : Iron Shadows était la plus facile à transposer au cinéma. Pas d’effets spéciaux (ou très peu) et un nombre de personnages réduit. Des lieux de tournage relativement peu complexe. Notre script faisait 48 pages, mais dans ma dernière version, le film dure 70 minutes. Logiquement, il faut compter une minute à l’écran par page de script, mais cette histoire comporte beaucoup de scènes d’action et peu de dialogues comparé à un script typique. Ce n’est pas ma nouvelle préférée, mais ça reste une bonne histoire.

Robert-e-Howard.fr : Quelle est votre vision de Conan et comment cela a-t-il affecté le choix de l’acteur qui allait l’incarner ?

Kit Mallet : Le producteur avait déjà casté Conan (Pasi Schalin) avant mon arrivée sur le projet. Ceci dit, je vois Conan comme un personnage dans lequel nous pouvons nous retrouver. Il a des traits de caractère particulièrement forts, mais il a également nombre de défauts en tant qu’être humain. Il avance à tâtons dans la vie, et y trouve de nombreuses récompenses et de nombreux échecs. Dans Iron Shadows, Olivia veut qu’il lui vienne en aide uniquement parce il est le meilleur choix qui se présente à elle. C’est la même chose pour les pirates à la fin de l’histoire. Ils prêtent serment uniquement parce que c’est leur unique chance de s’en tirer. C’est le même schéma dans plusieurs autres nouvelles. Nous découvrons un aspect plus doux de sa personnalité quand ils échappent aux hommes de Shah Amurath et qu’il raconte ce qui vient de lui arriver. C’est un individu sensible, mais c’est un aspect de sa personnalité qu’il ne laisse voir que rarement. Il se cache derrière sa persona de guerrier, car c’est ce que la vie a fait de lui depuis sa naissance. Il n’essaye pas de laisser les autres l’apprécier, ce qui est son défaut majeur.

Robert-e-Howard.fr : Pourquoi avoir choisi la ThaĂŻlande comme lieu de tournage ?

Kit Mallet : En raison de notre budget limité et de l’historique de notre producteur, qui avait l’habitude de travailler dans ce pays. C’était un super choix.

Robert-e-Howard.fr : Avant vous, personne n’avait essayé d’adapter fidèlement Conan au cinéma. Pour quelle raison, à votre avis ? Pensez-vous que votre Conan aurait fait changer d'avis les gens au sujet du personnage ?

Kit Mallet : Je n’arrive pas à m’expliquer qu’aucune de ces histoires n’avait pas déjà été adaptée ! Je pense que si les bonnes personnes voyaient ce que j’ai fait en 3D, avec si peu de moyens et en moins d’un mois de tournage, ils se précipiteraient sur nous pour nous demander de faire les neuf autres que j’ai en projet. “Le Peuple du Cercle Noir”, “La Reine de la Côte Noire”, “Les Mangeurs d’Hommes de Zamboula”, “La Tour de l’Éléphant”, “Les Dents de Gwahlur”, “Le Phénix sur l’Épée”, “Au-Delà de la Rivière Noire” et “La Fille du Géant du Gel”. Ma sœur a déjà écrit les scénarios de tous ceux-là, et même quelques autres ! Tonya Mallet est une machine ! C’est super de pouvoir travailler avec des gens de sa famille, surtout quand leurs talents complètent si bien les miens. Je crois qu’elle a écrit 1750 pages juste l’an dernier. De nombreux scénarios de Conan, ainsi qu’un film sur les Texas Rangers et un film épique sur la deuxième guerre mondiale.

Robert-e-Howard.fr : Que pouvez-vous nous dire sur le tournage ? Avez-vous des anecdotes Ă  nous faire partager ?

Kit Mallet : Nous sommes partis en Thaïlande pour tourner ce film au budget minuscule. Nous avons trimbalé notre équipement jusque dans les hauteurs des montagnes, en haut de cascades, nous avons filmé sur et dans l’eau. La nuit, nos plateaux de tournage étaient illuminés par de véritables feux. Ce que nous avons fait ne se fait logiquement jamais. Et encore moins en 3D ! Nous avons bouclé le tournage 10% avant la fin du temps prévu. Je ne crois pas non plus aux longues journées de tournage. La plupart des journées sur la plupart des films durent environ 14-15 heures. En moyenne, je faisais des journées de 9h30.

Robert-e-Howard.fr : Étiez-vous au courant durant le tournage qu’il risquait d’y avoir des problèmes de droits au sujet du film ? Que pouvez-vous dire à ce sujet ?

Kit Mallet : A de nombreuses reprises, le producteur m’a dit qu’il n’y avait aucun problème de violation de droits ou de copyrights. Et aussi que les “Conan people” étaient de notre côté. Malheureusement, ce n’était pas le cas. J’ai appris ma leçon. J’aurais dû vérifier. Les “Conan people” étaient des spécialistes de l’œuvre et non les entités qui possèdent une partie de Conan. Nous avons reçu un “cease and desist”1. Je ne donnerai pas le nom de la firme en question. Mais je comprends bien leur position. Au bout du compte, j’aimerais peut-être refaire ce film et qu’ils soient impliqués. Pareil pour les autres histoires. Nos discussions se sont avérés sympathiques et j’espère pouvoir les rencontrer et faire un film avec un budget normal et leur bénédiction. Malheureusement beaucoup de gens ont travaillé gratuitement sur le premier film. Je suis au nombre de ceux-là. Certaines factures très substantielles n’ont pas été honorées, et j’ai donc décidé, avec ma compagnie, de payer ce que le producteur ne voulait pas, ayant disparu de la circulation entre temps. Il est d’ailleurs à noter que depuis mon départ de Thaïlande, et en dépit de centaines de tentatives de ma part, je n’ai plus eu une seule nouvelle de lui. (Et si d’ailleurs quelqu’un apprend que le film est sorti, qu’il me le fasse savoir !) Ha ha !

Robert-e-Howard.fr : Quelle est votre opinion du produit fini ? Avez-vous pu voir le montage définitif ? Si vous deviez le comparer aux autres films Conan ?

Kit Mallet : J’ai toujours travaillé sur des films à gros budget. Oui, j’ai aussi travaillé sur des films qui ont été des échecs monstrueux au box-office. Mais je sais ce qui donne bien à l’écran, et également ce que j’aime. Ce que nous avons fait, personne ne l’avait fait avant nous… Un film en 3D avec quasiment aucun moyen et tourné dans des conditions horribles… et je peux sincèrement dire qu’il avait l’air BIEN ! Pas parfait. Quand vous ne pouvez vous permettre que deux ou trois prises, vous visez une histoire décente, pas un chef d’œuvre ! Notre équipe s’est vraiment bougé le cul et nous avons fait l’impossible ! J’ai personnellement monté de gros cylindres remplis d’hélium au sommet d’une montagne parce que notre équipe thaï était incapable de les soulever. J’ai toujours traité les gens de mes équipes comme des princes. Tout le monde mange avant moi. Il y a même un jour où je n’ai pas eu à manger. Malheureusement notre producteur ne se souciait pas autant de l’équipe que mon équipe le faisait. Je peux dire que le moment le plus gratifiant a été quand notre équipe lumière, Tanaka et Slash (je l’appelais Slash parce qu’il ressemblait à Slash des Guns'n'Roses), a versé quelques larmes au moment où il a fallu se dire au revoir. Nous sommes toujours en contact. Mais je digresse. Les prises de vues étaient magnifiques. Des paysages superbes, et avec la 3D, c’était comme si on regardait dans un autre monde depuis une fenêtre. Je ne me sers pas de la 3D comme d’un gadget et peut-être pourrais-je montrer le résultat aux “Conan people” et les convaincre de travailler avec nous.

Robert-e-Howard.fr : Pouvez-vous nous dire pourquoi le film ne sortira jamais ?

Kit Mallet : Encore une fois, je n’ai pas les moyens de me battre sur la question des droits. Quelques personnes m’ont dit: "tu n’as qu’à changer le titre, ou le nom." Je ne peux pas faire ça à Robert E. Howard. Ses nouvelles doivent être adaptées, et comme il faut. Est-ce que REH serait fier de ce que nous avons fait ? Assurément ! Mais nous pouvons faire mieux, et avec de la chance, nous le ferons. Peut-être qu’après la sortie du Conan d’Arnold, nous pourrons faire quelque chose. Je n’imagine pas qu’il en fasse un autre après celui qui arrive.

Robert-e-Howard.fr : Il y a une vie après Conan : sur quoi travaillez-vous en ce moment ?

Kit Mallet : J’espère que je vais travailler sur un paquet de films Conan ! Mais j’ai plusieurs projets en cours. Je ne fais plus de cascades depuis mon accident au cou. Je produis une histoire vraie ayant pour sujet les Texas Rangers et qui se déroule vers 1850. Nous avons quelques personnes ayant remporté – ou été nommées pour – des Oscars qui sont impliquées, et cela devrait faire quelque chose de superbe sur cette époque palpitante des États-Unis. J’ai aussi un film se déroulant lors de la seconde Guerre Mondiale, basé sur les souvenirs de ma grand-mère, et dont ma sœur a tiré un scénario. Je crois que nous avons 23 projets en tout.

Robert-e-Howard.fr : Quelques mots directement en Français, pour conclure ?

Kit Mallet : Je espère que tout le monde a la patience d'un véritable film Conan. Un jour... Un jour, BY CROM !!!!!

1

lettre envoyée par les avocats d’une firme, recommandant fermement de cesser ce que font les personnes incriminées, sous peine de poursuites légales


Page Précédente Page Suivante
Sommaire
 
Réponse postée le jeu. 09 avril 2015 à 08H54 (Editée par Pallantides le jeu. 09 avril 2015 à HH58) #2929
Pallantides RĂ©dacteur Avatar Pallantides

Alors là, j'adhère complètement aux propos du réalisateur lorsqu'il dit ne pas comprendre qu'aucune histoire de Conan n'ait jamais été littéralement adaptée au cinéma. Le potentiel est là...ce qui est hallucinant c'est qu'aucune boite de production ne s'en rende compte. Plutôt que de mettre 100 millions de dollars dans ce genre de truc ou 125 dans cette atrocité, il doit bien y avoir quelqu'un de lucide quelque part ?!

Bon ok, il faudra aussi un réalisateur...parce que Brett Ratner ou Leterrier, ahem...

Sinon, qui sont ces "Conan people" dont nous parle Kit Mallet ? Si ce n'est pas Paradox (détenteur des droits du personnage de Conan), qui peut avoir intérêt à faire cesser ce genre de tournage ? Le studio qui souhaite sortir Legend of Conan avec le Schwarz ' ?
Et surtout, si Iron Shadows est bien dans le domaine public, il n'y a pas a priori de problème pour l'adapter, du moment que, justement, la nouvelle est adaptée à la lettre.

Patrice, en sais-tu plus Ă  ce sujet ?

"Il n'y a rien dans l'Univers que l'acier froid ne puisse trancher." - Au-delà de la Rivière Noire - Robert E. Howard

RĂ©pondre

Statistiques

A l'heure actuelle, le site existe depuis 03 annees, 8 mois, 23 jours, 15 heures, 52 minutes, 35 secondes

Le site compte actuellement 207 membres (164 inscrits et 43 en attente de validation).

Le dernier membre est nico qui s'est inscrit le dim. 02 avril 2017 Ă  18H26.

Il y a actuellement 4279 messages postés en forums.

Le site propose actuellement un total de 221 Discussions, 214 Actualitès et 28 Articles.

Ombrage Pied de Page
Conditions d'utilisation du site : Copyright ©2013 RobertEHoward.fr - Tous droits rĂ©servĂ©s - Conception Internet : The Two-Gun Art