Décoration
Ombrage En-Tête
Masquer l'Activité
Discussions
Actualitès
Articles
Dernières Discussions
Dernières Réponses
Dernières Actualitès
Dernières Mises à Jour
Dernières Réponses
Derniers Articles
Dernières Mises à Jour
Dernières Réponses
Pub Almuric

Discussion

Répondre
Forums >> Robert E. Howard : les auteurs associés > Influences et contemporains de Howard

Clark Ashton Smith

Sujet posté le ven. 04 juil. 2014 à 17H58 #1769
Ossian Membre Avatar Ossian

Je trouve dommage qu'il n'y ai pas d'édition consacrée aux écrits de Clark Ashton Smith. A ma connaissance, hormis quelques Néo qui lui furent consacré et quelques textes dans des "anthologies" de Lovecraft, on ne trouve pas grand chose sur cet auteur dont j'ai toujours aimé le style littéraire et qui savait particulièrement bien créer des ambiances notamment horrifiques. En France, il reste le grand oublié des trois Mousquetaires de Weird Tales.

 
Réponse postée le dim. 02 juil. 2017 à 13H52 #4422
MakREH Membre Avatar MakREH

Ben voilà ! La réalité est devenue soudainement moins effrayante que les hallucinations : j’ai reçu le coffret il y a trois jours ! Et je n’étais même pas le dernier servi. Quel épanouissement !

Vite ! Plongeons-nous dans la lecture pour retrouver un monde idéal qui correspond plus à nos aspirations profondes… un monde décadent peuplé de sorciers et de charmantes petites lamies…


« You are at the center of the universe as you are always. Time, place and space are illusions, having no existence save in the mind of man which must set limits and bounds in order to understand. »

Robert E. Howard
The Cat and the Skull

Réponse postée le lun. 03 juil. 2017 à 19H27 #4424
Argentium Thri'ile Webmaster Avatar Argentium Thri'ile

J'ai reçu hier - agréable surprise car je ne pensais pas que c'était compris dans mon pledge - la version numérique des bouquins.

Réponse postée le lun. 03 juil. 2017 à 22H42 #4425
MakREH Membre Avatar MakREH

Une autre lettre manuscrite de CAS est en vente ici sur eBay.

Description du vendeur :

<<

Addressed to collector and fantasy fan Lester Anderson
Dated Auburn, Cal. June 4th,1932.

An excellent two-page literary letter of approximately 500 words fully SIGNED by Clark Ashton Smith.
Written on onion-skin paper, in excellent condition originally folded twice.

The letter thanks Anderson for the loan of several Abraham Merritt books and discusses reading Merritt who he goes on to praise. Smith then discusses several pulp fantasy magazines (Weird Tales, Amazing Stories, and Strange Tales) and publisher's (Hugo Gernsback and [Harry] Bates) expressing his concern for their survival during the Depression. He mentions that "Weird Tales" is promptly paying authors while other publications were in "arrears." CAS notes that he shouldn't buy any more books until he is paid for eight "yarns" that remain unpaid. CAS then goes on to list the titles with brief plot-line descriptions of various stories he has submitted or are being published in various forthcoming magazines including "Weird Tales", "Wonder Stories", and "Strange Tales".

The circled number 5 and 5A on the letter was penciled by de Camp who borrowed the letter for research on his Lovecraft biography.

>>

Deux remarques :
- << He mentions that "Weird Tales" is promptly paying authors while other publications were in "arrears". >> (?!)
- SdC se permet même de griffonner dans une lettre originale (!)


« You are at the center of the universe as you are always. Time, place and space are illusions, having no existence save in the mind of man which must set limits and bounds in order to understand. »

Robert E. Howard
The Cat and the Skull

Réponse postée le mar. 04 juil. 2017 à 13H25 #4426
Pallantides Rédacteur Avatar Pallantides

Argentium Thri'ile a dit : "J'ai reçu hier - agréable surprise car je ne pensais pas que c'était compris dans mon pledge - la version numérique des bouquins."

Pareil ! Cool stuff.

"Il n'y a rien dans l'Univers que l'acier froid ne puisse trancher." - Au-delà de la Rivière Noire - Robert E. Howard

Réponse postée le mer. 05 juil. 2017 à 17H07 #4427
Patrice Louinet Administrateur Avatar Patrice Louinet

Eh oui, ce goret de De Camp a même annoté le tapuscrit original de "The God in the Bowl".

Réponse postée le ven. 21 juil. 2017 à 22H33 #4450
cerbère Membre Avatar cerbère

Il y a certains avis assez négatifs quant aux traductions de mnémos
La récrimination principale tient au fait de la modernisation des textes traduits
Certains reprochent de ne plus trouver les accents incantatoires chers à l'auteur alliés aux termes archaiques de son vocabulaire.
Certains dénoncent en substance une trahison de l'oeuvre.....
Ce ne serait plus une prose poétique mais un texte banal sans saveur...d'antan.
Pour ma part je n'en ai lu que quelques nouvelles des volumes 3 et 1 et je n'ai pas été choqué par ces traductions.
Mnémos avait annoncé la couleur dès sa conf de presse au sujet de ce projet : moderniser les traductions pour les rendre accessibles au plus grand nombre.
Philippe Gindre m'avait fait part de ses réflexions au sujet de cette entreprise éditoriale.
Il était enthousiaste quant à sa mise en place mais il gardait cependant une certaine réserve prudente...
Prudence émise sur la possible dénaturation de l' ADN de Smith.
C'était effectivement le risque encouru
Si vous avez lu certaines de ces nouvelles traductions,vos avis sont les bienvenus.

Réponse postée le sam. 22 juil. 2017 à 01H55 #4451
MakREH Membre Avatar MakREH

Pour le moment, je n’ai lu que sept récits (cycle Zothique, donc, premier traducteur) dans cette nouvelle édition de Mnémos. Effectivement, à l’annonce du projet, ma crainte était relative à cette “traduction moderne”. Je n’ai pas comparé avec les anciennes éditions (même si j'ai relevé des choses positives par rapport à mes craintes), mais j’ai prévu de le faire (mes lectures de CAS, avant Mnémos, datent des années 80 et tout début 90).

Cependant, le plus pertinent serait évidemment de comparer directement avec la source (me concernant, je n’ai pas le niveau suffisant en anglais pour donner un avis).


« You are at the center of the universe as you are always. Time, place and space are illusions, having no existence save in the mind of man which must set limits and bounds in order to understand. »

Robert E. Howard
The Cat and the Skull

Réponse postée le dim. 23 juil. 2017 à 00H43 (Editée par SeventhSon le dim. 23 juil. 2017 à 00H47) #4452
SeventhSon Membre Avatar SeventhSon

Je suis de ceux qui ont été déçus progressivement par cette traduction. Mais ce n'est pas un problème de modernité : moderne ne signifie pas moins smithien. Et si on pense qu'il y a besoin de s'éloigner de la griffe d'un auteur afin de pouvoir le vendre : quel intérêt donc de le rééditer, si ce n'est plus vraiment cet auteur qu'on lit? Doit-on essayer de faire de Smith un produit pour les masses, ce qu'il n'est pas?

Quant à dire que les traductions précédentes auraient bien vieilli (c'est certes un bon argument de vente), voilà une question relative, tout ne vieillit pas de la même façon, et de vieux textes sont parfois plus modernes que d'autres versions plus récentes (notamment quand il y a un vrai travail d'adaptation à la langue d'arrivée, d'après ce que j'ai pu lire). Ainsi j'ai remarqué des expressions datées sur Lovecraft et sans intérêt aujourd'hui, mais je n'en ai pas le souvenir sur le Smith que j'ai pu lire.

Cela dit, il ne suffit pas de lire un texte ici et là : les anciens traducteurs étaient nombreux, et j'ai quand même eu le sentiment que quelques textes de Mnémos s'en tiraient mieux. C'est le cas des Abominations de Yondo par exemple, même si je crois me souvenir que ce n'était pas génial avant (dès le début plusieurs phrases pour une, tout juste bon à réduire l'effet incantatoire?).

Mais pour moi la traduction est inégale entre les traducteurs, et globalement ne rend plus autant le style de Smith que les Néo et autres, sa langueur, son incantation, sa qualité et sa poésie même (et Dieu sait que je n'en suis pas fou, tant d'omissions permises...). Le tome 2 est sûrement le tome à prendre, si on cherche ce qui déplaît aux déjà lecteurs de Smith en langue française. Ce qui m'ennuie, c'est qu'il y avait moyen de faire un boulot safe avec les autres traductions à côté, visiblement elles sont restés dans un tiroir. On le dit pourtant : les meilleures traductions sont généralement des "retraductions" (sans parler de révisions mais de tentatives subséquentes).

Bref, au bout d'un moment j'étais tellement déçu dans mes attentes, que je me suis payé et commencé un Howard en cours de route.

Réponse postée le dim. 13 aot 2017 à 23H26 #4454
cerbère Membre Avatar cerbère

Voici les reflexions dont m'a fait part Philippe Gindre au sujet de la traduction mnémos :

Je reviens vers vous pour vous demander votre avis sur cette nouvelle traduction de Smith par mnémos.

En quelques mots: elle a le mérite de la cohérence car l'équipe a travaillé de concert, avec des consignes claires, ils se sont consultés régulièrement, de ce point de vue là c'est très positif.
Par contre, j'avais été étonné, lors de la présentation, d'entendre mettre en avant le fait qu'il était nécessaire d'être "près du texte". C'est parfois indispensable, notamment lorsque des auteurs traitent de spécifiques à la langue qu'ils emploient et où il est difficile, même en l'absence des fameux jeux de mots intraduisibles, de "faire comme si" le texte avait été écrit en français. S'agissant de Smith, j'ai toujours eu l'impression qu'il était possible de se laisser aller, toutes proportions gardées, de tendre vers quelque chose que Smith lui-même aurait écrit s'il s'était exprimé en français. C'est toujours illusoire, bien sûr: si le hasard l'avait fait naître dans un pays francophone il aurait écrit autre chose, et n'aurait peut-être pas écrit du tout, mais disons que lorsqu'un auteur touche à des choses aussi universelles, et lorsqu'il les exprime par le biais de la nouvelle ou du poèmes en prose, sous des formes proches de ce qui existe en Français, on peut essayer de se rapprocher d'une écriture idiomatique et "faire semblant d'y croire". Je me souviens, et cela m'avait très plaisir bien sûr, que Jean-Pierre Dionnet avait dit sur son blog que Nostalgie de l'Inconnu donnait l'impression d'avoir été écrit directement en français, ce qui est rare en traduction. Mais c'est une approche qui est jugée aujourd'hui un peu archaïque, je crois.
Dans ces nouvelles traductions, on sent que l'idée est que le lecteur sait qu'il s'agit de textes anglais, et que donc on peut se permettre de coller davantage au texte. C'est ce que je trouve dommage, dans ce cas précis. Par contre, tout cela a été fait par des gens très compétents et, ce qui ne gâte rien, les livres sont très beaux.

Cordialement,

Philippe Gindre

Réponse postée le mar. 15 aot 2017 à 18H26 (Editée par SeventhSon le mar. 15 aot 2017 à 20H00) #4458
SeventhSon Membre Avatar SeventhSon

Très franchement, je trouve Philippe Gindre sympa pour le coup (mais même s'il en pense davantage, ce n'est pas forcément évident de dire du mal d'un autre éditeur, ce que je comprends parfaitement).

La traduction est loin d'être si cohérente pour moi, oui la (mauvaise) direction est partagée, les articles avant les villes/régions sont visiblement plus unis, ils semblent s'être concertés pour préférer certaines tournures verbales plutôt que de fluctuer. Pourtant je vois clairement le changement et la baisse de qualité dès l'ouverture du volume 2 (même si le premier n'est pas parfait non plus, il se rapproche au moins de ce qu'on a connu), comme je sens clairement le style des deuxième et troisième traducteurs, comme je vois des choix qui varient selon le traducteur pour de mêmes choses. Je ne dois pas être le seul à constater ces différences si on en croit la critique d'elbakin :

"Quelques différences stylistiques sont constatées entre les ouvrages mais il est difficile au non anglophone de déterminer la part qui en revient à la traduction et celle liée à la volonté même de l’auteur."

Et oui, ces différences sont plutôt dues aux traducteurs qu'à Smith.

Quant à dire que ce sont quand même des gens compétents, désolé mais pour moi Smith méritait un bien, bien meilleur résultat, on n'a visiblement pas fait appel aux gens les mieux placés (rien qu'à la lecture de Sadastor, les améliorations qu'on pourrait faire me sautent aux yeux et me font regretter que Gindre n'ait pas inclus ce texte dans son Nostalgie). Et au-delà de ce problème de direction et de qualité (je suis bien d'accord avec Philippe Gindre, un auteur comme Smith est loin d'y gagner si on privilégie le fond sur la forme, peu importe que ce soit la mode ou non, c'est juste ici une très très mauvaise décision, bien que oui le boulot soit plus facile du coup...), ce qui me dérange c'est qu'ils n'ont carrément pas l'air d'avoir consulté le boulot déjà réalisé sur l'auteur.

Enfin, j'imagine que quand on est arrivé à temps pour se payer les autres éditions, on doit être moins amer que celui qui comme moi n'en a pas la totalité, comme le seront moins ceux qui ne pourront se rendre compte de cet affaissement (même si ce n'est pas si préférable).

Pour ma part je ne peux me résoudre à aimer cette édition, je ne suis même pas le moindrement pressé de finir la lecture - mon auteur préféré comme je l'ai dit. Heureusement que plusieurs des autres grands de la fantasy, ont reçu un traitement autrement à la hauteur depuis le tournant des 2000s, c'est ce qui me console Smith reste l'exception, j'aurai quand même pas mal de choses à lire. Et notamment Howard, qui est quand même le seul des "Trois de Weird Tales" depuis des décennies, sur qui le travail en France va dans un bon, au moins à peu près égal, et même meilleur sens grâce à Mr Louinet (re)merci à lui.

Répondre

Statistiques

A l'heure actuelle, le site existe depuis 04 annees, 16 jours, 14 heures, 22 minutes, 52 secondes,

Le site compte actuellement 210 membres (167 inscrits et 43 en attente de validation).

Le dernier membre est LeParatonnerre qui s'est inscrit le dim. 15 oct. 2017 à 11H51.

Il y a actuellement 4336 messages postés en forums.

Le site propose actuellement un total de 223 Discussions, 217 Actualitès et 28 Articles.

Ombrage Pied de Page
Conditions d'utilisation du site : Copyright ©2013 RobertEHoward.fr - Tous droits réservés - Conception Internet : The Two-Gun Art